Triomphe suisse au 10e anniversaire

Avec une touche de drame, le SWISSMAN Xtreme Triathlon a célébré son dixième anniversaire. Accompagné de conditions météorologiques difficiles, le parcours du SWISSMAN mène de l’île de Brissago à Kleine Scheidegg. 238 athlètes, dont 27 femmes et 150 hommes, ont relevé ce défi monumental. 177 athlètes ont atteint la ligne d’arrivée, un exploit qui reflète courage, endurance et volonté. À Kleine Scheidegg, il y a eu un double triomphe suisse : 12 heures et 19 minutes après le départ au Tessin, Christophe Martignier a été le premier homme à franchir la ligne d’arrivée, tandis qu’Andrea Rösch a été la première femme à compléter le SWISSMAN.

Une émotion incomparable : la météo assure le suspense

Attendre le signal de départ pour le dixième SWISSMAN n’était pas pour les âmes sensibles. Dans les jours précédant le SWISSMAN, la neige est tombée en quantités telles qu’il n’était pas certain jusqu’à la veille si le parcours légendaire en vélo passant par le Gotthard, la Furka et le Grimsel serait praticable. La nouvelle libératrice est arrivée tard vendredi soir : tous les cols sont définitivement ouverts. La météo a également été clémente dans un premier temps, mais cela devait changer au cours de la journée.

Des pluies torrentielles dégagent le ciel

Le Tessin a montré son côté le plus sauvage vendredi. Il a plu à verse sur le Bagno Pubblico à Ascona alors que les participants se préparaient pour le grand jour lors de l’enregistrement. Cependant, les fortes pluies ont réussi à dégager le ciel et les participants ont commencé leur périple à travers la Suisse à 5 heures du matin le samedi sous un clair de lune et un ciel dégagé. La nage depuis les îles de Brissago jusqu’à Ascona a donné un avant-goût des conditions météorologiques difficiles qui allaient accompagner les athlètes tout au long de la journée. Le froid, le vent et une légère houle ont rendu les 3,8 kilomètres vraiment difficiles.

Une journée remplie d’extrêmes

Ce qui avait commencé comme une journée parfaite s’est transformé en une bataille implacable contre les éléments à partir du Grimsel au plus tard. Dans l’après-midi, bien après avoir atteint le sommet du parcours, des nuages menaçants se sont amassés. Les cols alpins ont été frappés par la pluie, la grêle et la neige. Les voitures ont dû s’arrêter de rouler par moments, mais les athlètes ont continué à se battre sans relâche. Alors que les premiers ont largement laissé les fronts météorologiques derrière eux, beaucoup dans la deuxième moitié du peloton ont été durement touchés par les conditions difficiles. La pluie tombait sans relâche, mais de nombreux athlètes intrépides n’ont pas été découragés.

Malgré les conditions difficiles, 177 des 238 athlètes ayant pris le départ ont atteint la ligne d’arrivée à Kleine Scheidegg. La météo a montré son côté clément et les athlètes, supporters et équipes ont célébré la dixième édition du SWISSMAN Xtreme Triathlon devant le panorama partiellement ensoleillé de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau.

Triomphe dans les Alpes : succès suisses

Christophe Martignier, de Suisse, a dépassé le Suédois Patrick Ericsson dans les derniers kilomètres de la course, après que ce dernier ait été en tête pendant la majeure partie de la journée. Les deux ont atteint la ligne d’arrivée à Kleine Scheidegg avec une différence de 15 minutes : Christophe Martignier à 17:19, Patrick Ericsson à 17:34. Le troisième homme à franchir la ligne d’arrivée a été Maximilian Kirmeier d’Allemagne à 17:52.

Deux Suissesses ont même réussi à se hisser dans le top trois de la course féminine. Andrea Rösch, de Suisse, a été la première femme à franchir la ligne d’arrivée à 19:02. Sur ses talons : Cindy Friebel, d’Allemagne (19:09). Environ une heure plus tard, à 20:07, Michela Segalada, également de Suisse.

Un final émouvant

L’anniversaire de Julia Nikolopoulos, d’Allemagne, qui a réussi à terminer le SWISSMAN Xtreme Triathlon pour la dixième fois, a été particulièrement émouvant. Son arrivée à Kleine Scheidegg à 21:16 a démontré de manière impressionnante sa détermination et sa persévérance, qui rendent le SWISSMAN Xtreme Triathlon si spécial.

Vous aimez cet article ?

Teile ihn auf facebook
Teile ihn auf Twitter
Teile ihn per E-Mail

Plus de nouvelles

SWISSMAN 2024 FAQ

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées lors de l’enregistrement d’aujourd’hui. https://youtu.be/n9FrIOZ9HAw

Lire la suite »

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible sur notre site.